La situation en région Centre

(Source Agreste, DRAAF Centre)

La Région Centre, première région céréalière

La région se classe à la première place pour les surfaces cultivées en céréales oléo-protéagineux en France, avec 72% de sa SAU.

evolution-des-surface-des-cereales

 

Sur l'ensemble des COP, on constate, depuis 1989 en région Centre, une diminution mesurée des surfaces en céréales, une forte croissance des oléagineux (due au colza alors que le tournesol a chuté) et, après une augmentation initiale, une baisse très forte des surfaces en protéagineux depuis 1999.

Ces évolutions s'expliquent en partie par les modifications apportées au régime des aides compensatoires avec, notamment en 1999 (accords de Berlin), l'alignement des aides aux oléagineux et protéagineux sur les aides aux céréales.

Après avoir fortement diminué depuis 2000, les surfaces en protéagineux, pour l'essentiel constituées de pois à destination de l'alimentation animale, affichent une progression, liée en partie aux nouvelles aides mises en place. Avec plus de 20 000 hectares, ces surfaces sont cependant encore très loin de celles que l'on pouvait relever au début des années 2000 où elles avoisinaient 100 000 hectares. Cette culture est plus spécifiquement installée dans l'Eure-et-Loir, avec plus de 8 800 hectares.

La sole en pois protéagineux a plus que doublé en 2010 (49 331 ha), en lien avec la diversification des assolements et les nouvelles aides suite au bilan de santé de la PAC.

Cette production régionale est un élément fort de l'approvisionnement pour l'alimentation animale, soit par production sur la ferme, soit par achat en brut ou par achat d'aliments fabriqués.

L'élevage en région et ses besoins en alimentation

L'importance du secteur végétal ne doit pas masquer l'atout que constitue l'élevage dans la région.

Elevage
Cheptel recensement 2010
Evolution % 2000/2010
Vaches laitières
64 493
-12
Vaches nourrices
198068
-2
Chèvres
109 171
8
Brebis mères
141830
-28
Truies mères
31 541
-7
Poulets de chair et coqs
5 741 357
13

Cependant ces élevages sont répartis inégalement sur le territoire.

Les productions agricoles de la région Centre

- L'élevage bovin allaitant reste plus particulièrement présent dans le Sud de la région, notamment dans l'Indre et le Cher en limite du grand bassin allaitant du Massif Central. Ces exploitations disposent d'une surface céréalière moyenne de 14 ha et d'une surface toujours en herbe (STH) de 66 ha. 40 à 50 % de la production bovine régionale concernent la production de bovins maigres ces broutards sont destinés principalement à l'exportation sur l'Italie pour y être engraissés.

- Les exploitations en vaches laitières sont présentes principalement dans 3 bassins : au nord-ouest : Perche-Gâtine Tourangelle, au sud-ouest : Gâtine de Loche et Boichaut Nord et à l'est dans le Gâtinais, Puisaye et Sologne. La majorité associe lait, cultures fourragères dont du maïs et pour certaines des grandes cultures destinées à la vente.

- La filière caprine, forte de cinq appellations d'origine protégée et d'une transformation fermière importante (35%), renforce son cheptel dans l'Indre et l'Indre et Loire. Les élevages caprins sont encore assez souvent associés à d'autres élevages ou à des cultures de ventes.

- Pour la filière volailles finies, 61 % des volailles sont issues d'élevages totalement intégrés (de la fourniture des volailles démarrées et de l'aliment jusqu'à la livraison des volailles finies), 33 % des volailles produites l'ont été via des élevages intégrés partiellement ou non intégrés et seulement 3 % des volailles finies sont commercialisées directement sur les marchés ou à la ferme.

- Dans la région, les ateliers de production porcine sont le plus souvent connexes à des ateliers de production de céréales et d'oléoprotéagineux et, à un degré moindre, associés à des ateliers bovins viande. Il s'agit essentiellement d'exploitations fonctionnant en système céréales/porcs, assurant ainsi l'autonomie alimentaire de l'atelier porcin.

En région Centre, l'alimentation des élevages est fournie en partie par l'exploitation. C'est un avantage significatif par rapport à d'autres régions. Mais ce lien entre animal et végétal est à consolider et à renforcer pour plus d'autonomie.

Zoom sur l'élevage porcin :

Une enquête a été réalisée par ARIPORC (interprofession de la filière porc) et AIRFAF Centre-Ouest (association des éleveurs fabriquant l'aliment à la ferme) en 2009 sur l'alimentation porcine. Elle nous renseigne sur la typologie des élevages de porcs en Région ainsi que sur leur pratique en alimentation. Elle a permis une estimation des volumes d'aliments consommés à défaut de statistiques officielles.

L'élevage et le cheptel porcin régional sont répartis dans 330 élevages professionnels (700 éleveurs) sur les 6 départements. L'élevage régional compte 30 000 truies et produits annuellement 550 000 porcs charcutiers.

Le tonnage d'aliment porc est ainsi estimé à 210 000 tonnes dont 174 000 T (80%) fabriquées à la ferme et 43600 T chez des fabricants d'aliments industriels.

ariporcL'aliment porcin représente 170 000 tonnes de céréales transformées. 130 000 T de céréales sont produites, transformées à la ferme sur place sans transport. Le tonnage aliment porc représente un besoin de 42 000T de matières riches en protéines dont 35 000 T pour les éleveurs qui fabriquent à la ferme. Sans exclure complètement le soja de certaines formules pour l'aliment truies et porcelets, le besoin en pois et tourteaux de colza a été estimé à près de 42000 T. En 2009, les éleveurs fabriquant à la ferme ont utilisé 9000 T de pois, 5000 T de tourteaux de colza et 21000 T de tourteaux de soja.

Contacts :

ARIPORC Centre - Hélène Prévéral
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
http://ariporc.blogspot.com

AIRFAF Centre-Ouest
http://www.airfaf.fr/

Apparaitre dans l'annuaire
vignette_ts_producteurs

Recherche sur le site

frise-basse

Vous êtes ici : Produire Pourquoi produire sans OGM La dépendance protéique des élevages - région centre