Faire évoluer sa façon de produire

L'herbe d'abord

(source FR CIVAM Normandie)

Meilleure alternative pour aller vers l'autonomie en protéines du système, la production sur la ferme est tout à fait possible. Plusieurs solutions sont envisageables. De la production par l'herbe aux cultures de protéagineux en pures pour compléter une alimentation avec du maïs, les multiples pistes vous sont présentées sur le site consommersansogmennormandie.org, dans la rubrique "produire" réalisée par la Fédération Régionale des CIVAM Normandie.

Remplacer le soja

(source Transrural initiatives)

Les élevages extensifs peuvent être autonomes grâce au pâturage et aux fourrages. Dans les autres élevages, les tourteaux de colza et de tournesol, la luzerne déshydratée, la féverole, le lupin et le pois protéagineux sont des substituts intéressants.

Des éleveurs veulent aussi se protéger des hausses de prix importantes et brutales du tourteau de soja importé. Ils se sont tournés vers un tourteau de colza enrichi en protéines et en énergie. Ce tourteau de colza a des valeurs nutritionnelles intéressantes pour la santé des animaux et la production de lait et de viandes.

Pour les porcins, il est également possible de réduire la consommation de soja en le remplaçant par des pois protéagineux, de la féverole ou du tourteau de colza.

C'est pour les volailles, les premières consommatrices de soja, qu'il est plus difficile de trouver des alternatives au soja. Une production comme la dinde exige notamment des taux très élevés de protéines dans son alimentation. Le pois protéagineux et la féverole peuvent cependant être introduits dans les rations.

Apparaitre dans l'annuaire
vignette_ts_producteurs

Recherche sur le site

frise-basse

Vous êtes ici : Produire Comment produire sans OGM ? Faire évoluer sa façon de produire