Occupation d'une usine pour dénoncer la vente de semences contaminées

Plus de 50 militants des faucheurs volontaires d'OGM ont occupé l'usine Monsanto de Trèbes (Aude) pour dénoncer la dissémination de semences OGM dans les champs européens. En effet, on apprenait en deptembre dernier que des lots de semences de Colza Deklab, contaminés par des semences OGM interdits en France, avaient été vendus par Monsanto à l"insu des paysan.nes. L'Allemagne, la République Tchèque et la Roumanie pourraient aussi être concernés.

Au final, selon une communication du groupe Bayer (propriétaire de Monsanto), ce sont plus de 18 000 hectares de champs de colza contaminés qui ont été détruits en prévention en France, soit 10 000 hectares de plus que ce qui avait été annoncé en février.